Guide de voyage

Autres croisières

Sites touristiques

Sponsor link

Evenements et Nouvelles

Le tourisme investit dans les ressources humaines

Le tourisme, appelé à devenir un secteur clé de l'économie vietnamienne, s'emploie à investir dans les ressources humaines pour réussir son décollage.
See more: Circuit baie d'halong | Voyage Mékong | baie halong terrestre | demande visa vietnam en ligne | Circuit vietnam cambodge laos 3 semaines | croisière vietnam cambodge sur le mekong 12 jours
Investir dans la ressource humaine est la priorité des priorités du secteur du tourisme. Cette tâche incombe non seulement au secteur touristique mais aussi à toute la société", a souligné l'ex-vice-premier ministre Vu Khoan, lors d'une récente conférence nationale sur le développement du tourisme vietnamien dans un contexte d'intégration internationale. "Lorsque nous bénéficierons d'un environnement sain, où les touristes ne sont pas accostés par les vendeurs ambulants, notre tourisme prendra son essor", a-t-il estimé. Lors de cette conférence, plusieurs experts se sont interrogés sur la négligence de l'investissement dans la formation de ressources humaines au profit de celui dans les infrastructures. En effet, après 50 ans de développement, le tourisme national a atteint le statut de secteur économique important dans la stratégie de développement socioéconomique national. Selon les statistiques de l'Administration nationale du Tourisme du Vietnam, en 2009, environ un million de gens travaillaient dans ce secteur dont 262.000 directement, soit 0,58% de la population active du pays. En terme de structure, la plupart sont jeunes avec 35% de 30 à 40 ans et 41,2% de moins de 30 ans. Ils sont essentiellement dans les grandes villes comme Hanoi (14,14%) et Hô Chi Minh-Ville (24,41%). Ce bilan est une difficulté pour le tourisme qui est en cours de professionnalisation, d'autant plus que leur qualification n'est pas homogène. Seuls 9,7% d'entre eux ont un niveau universitaire ou plus, et 51% ont celui de l'IUP. Une situation qui donne un fonctionnement moins professionnel au tourisme et ralentit son développement.
Trop d'investissement dans les infrastructures et moins dans le personnel demeure une des faiblesses actuellement de l'industrie sans fumée du Vietnam, selon des experts. Nguyên Van Dinh, directeur de l'Université de Hà Tinh (Centre) a exprimé son souci de voir "des entreprises prêtes à payer 30-40 millions de dôngs pour construire un hôtel mais elles ont refusé à verser 100 millions de dôngs dans la formation du personnel". Selon les prévisions, vers 2015, le nombre de travailleurs directs du secteur du tourisme atteindra 500.000 personnes, soit près de 1% de la population active du pays. Selon l'Administration nationale du Tourisme du Vietnam, développer les ressources humaines sera la priorité des priorités dans les années à venir afin de pouvoir répondre aux exigences quantitatives et qualitatives en personnel du secteur.

Heure:08-07-2010 00:26:12